picard

Michel Picard

zcvpneq@rurff.serf.ssehe@dracipm

Honoraire / Anthropologie, sociologie / Bali, IndonésieInstitution de rattachement principal : Centre Asie du Sud-Est

Domaines de recherche
Research topics

  • Anthropologie religieuse
    Anthropology of religion

     
  • Constructions identitaires
    Construction of identities

     
  • Sociologie du tourisme
    Sociology of tourism

 

Compétences linguistiques
Linguistic competences

  • Anglais, Indonésien, Balinais, Néerlandais (lu)
    English, Indonesian, Balinese, Dutch (read)

 

Recherches en cours
Field of research

Parti à Bali dans le but d’étudier les implications locales du tourisme international, j’en suis venu à m’intéresser à l’hindouisation contemporaine de la religion balinaise. Il n’y a à mes yeux aucune solution de continuité d’un objet de recherche à l’autre. Leur point commun est la question de l’identité, de sa construction et de sa négociation.
Mes dernières recherches ont porté sur la construction dialogique de ce que les Balinais ont appelé la “balinité” (Kebalian), qu’ils se représentent comme un arbre dont les racines sont la “religion” (agama), le tronc la “tradition” (adat) et les fruits la “culture” (budaya). Ce mouvement de réflexivité identitaire remonte à la conquête de l’île de Bali et à son intégration dans l’empire colonial des Indes néerlandaises au début du XXe siècle. Et il s’est trouvé réactivé après l’indépendance de l’Indonésie, lorsque les Balinais ont eu à lutter pour faire reconnaître la légitimité de leur religion par l’État. Ce faisant, les réformateurs balinais en sont venus à définir leur identité ethnique en termes d’hindouisme (agama Hindu). Cette hindouisation de leurs pratiques religieuses a suscité un conflit récurrent entre les Balinais désireux de préserver la spécificité de leurs traditions ancestrales et ceux qui aspirent à les réformer en les conformant à l’idée qu’ils se font de l’hindouisme.
Mon dernier ouvrage, Kebalian. The Dialogic Construction of Balinese Identity doit être publié en 2023 par NUS Press à Singapour. Il s’agit d’une version anglaise révisée, augmentée et mise à jour de mon livre Kebalian. La construction dialogique de l'identité balinaise.

 

I went to Bali to study the local implications of international tourism, and eventually I turned to investigating the contemporary Hinduization of the Balinese religion. In my eyes, there is no discontinuity between one research topic and the other. Their common ground is the question of identity, of its construction and its negotiation.
My recent research has focused on the dialogic construction of what the Balinese call their “Balineseness” (Kebalian), which they liken to a tree whose roots are their “religion” (agama), the trunk their “tradition” (adat), and the fruits their “culture” (budaya). This probing into their identity goes back to the conquest of Bali and to its subsequent integration into the colonial empire of the Netherlands East Indies at the turn of the XXth century. And it was reactivated after Indonesia’s independence, when the Balinese had to struggle to have their religion recognized by the state. In doing so, Balinese reformers came to define their ethnic identity in terms of Hinduism (agama Hindu). This Hinduization of their religious practices gave rise to a protracted conflict between those Balinese who want to retain their ancestral traditions, and those who aspire to reform them in accordance with what they assume to be Hinduism.

 

 

Tous les contenus associés

Publication(1)