Membres | Membres associés

Béatrice Wisniewski

Chercheur associé - Chercheur associé
Discipline : Archéologie

Coordonnées professionnelles

beatrice.wisniewski[at]gmail.com

Thèse

LA TRADITION CÉRAMIQUE VIETNAMIENNE DU PREMIER MILLÉNAIRE DE NOTRE ÈRE
De l’apparition des fours à haute température à l’émergence d’une production organisée : étude archéologique
Sous la direction de M. Pierre-Yves MANGUIN, Directeur d’Études à l’École française d’Extrême-Orient

Résumé
 
LA TRADITION CÉRAMIQUE VIETNAMIENNE DU PREMIER MILLÉNAIRE DE NOTRE ÈRE. De l’apparition des fours à haute température à l’émergence d’une production organisée : étude archéologique.
 
Notre thèse a pour objectif d’identifier les traits distinctifs de la tradition céramique vietnamienne du premier millénaire de notre ère. Cette période historique particulière de la colonisation chinoise du Viêt Nam est marquée, dans le cadre de la céramologie, par une innovation technologique majeure : l’utilisation des fours à haute température pour la cuisson des objets. Il en résulte la production de pièces aux caractéristiques nouvelles reflétant aussi bien les avancées techniques de l’artisanat de la céramique que l’émergence d’une société métissée aux traits caractéristiques : la société sino-vietnamienne.
Les sites de fours de la région Nord du Viêt Nam, bien que peu nombreux, se révèlent particulièrement actifs à une période où, en dehors de la Chine, aucun pays d’Extrême-Orient n’emploie la technologie des fours à haute température. Les signes de l’appropriation progressive par les potiers vietnamiens de l’usage de ces fours s’associent donc à la production des premières céramiques à glaçure sur le territoire.
À la fin du millénaire, l’amorce de changements dans les pratiques allie l’augmentation visible des rendements des fours au développement de la production de céramiques à glaçure. Cette réaffirmation de la maîtrise technique des artisans s’accompagne d’une réorganisation de la production, préalable aux développements de la céramique des dynasties Lý et Trần.
Les sources archéologiques incitent à replacer la tradition céramique vietnamienne dans un contexte plus large, celui d’un unique dialogue avec la Chine, et permettent de réaffirmer son inscription dans les réseaux d’échange régionaux et interrégionaux actifs de la grande économie marchande.
 
Mots clefs : tradition céramique vietnamienne, premier millénaire de l’ère commune, céramiques à glaçure, routes maritimes commerciales, dynastie Tang, Six Dynasties, fours à céramiques à haute température.
 
 
Summary


VIETNAMESE CERAMIC TRADITION OF THE FIRST MILLENIUM CE. From the appearance of the high-temperature ceramic kilns to the emergence of an organized production: archaeological study.

The thesis presented here is intended to identify the distinctive features of the Vietnamese ceramic tradition of the first millennium CE. This particular historical period of Chinese colonization of Vietnam is characterized, under ceramology, by a major technological innovation: the use of high temperature kilns to fire objects. This results in the production of ceramics with new characteristics reflecting both the technical advances of ceramic handicraft and the emergence of a mixed society which features are characteristics: the Sino-Vietnamese society.
The kiln sites in the northern region of Vietnam, although they are few, are particularly active at a time when, apart from China, there is no country in the Far East using the high temperature kiln technology. The signs of the progressive appropriation by Vietnamese potters of the use of these kilns are associated to the production of the first glazed ceramics on the territory.
At the end of the millennium, the beginning of changes in practices combines the visible increase of the kilns efficiency with the development of the production of glazed wares. This reaffirmation of the technical mastery of craftsmen is accompanied by a reorganization of the production, prior to the development of the Lý and Trần dynasties ceramic.
Archaeological sources incite to replace the Vietnamese ceramic tradition in a wider context, that of an dialogue only with China, and help to reaffirm its inclusion in the active regional and interregional exchange networks of the large trade economy.
 
Key words: Vietnamese ceramic tradition, first millennium CE, glazed ceramics, international maritime trade, Tang dynasty, Six Dynasties, high-temperature ceramic kilns.

Centre Asie du Sud-Est (CASE)

UMR CNRS/EHESS 8170

190-198 avenue de France
(6e étage A)
75244 Paris cedex 13

Métro : Quai de la Gare, Bibliothèque François Mitterand

Tél. secrétariat :

33 (0)1 49 54 83 24
Fax : 33 (0)1 49 54 83 25

Courriel : dir.case@ehess.fr

 

Bibliothèque Archipel-CASE 

Maison de l’Asie

22 avenue du Président Wilson, 75116 PARIS

Métro : Iéna, Trocadéro

Tél : 33 (0)1 53 70 18 21
Fax : 33 (0)1 53 70 18 63