Programmes/Contrats |

2020-2023 | ANR WILDSILKS – Le vaste monde des soies sauvages

Coordonné par Annabel Vallard (CASE)

Inscrit à la fois dans les sciences sociales et dans les sciences de la vie et des matériaux, le projet WILDSILKS financé par l’ANR (JCJC) étudie l’histoire, les productions actuelles, et le rôle que les soies dites « sauvages » peuvent jouer dans le déchiffrement des questions sociétales et environnementales. Il rassemble une équipe interdisciplinaire d’une quinzaine de chercheuses et de chercheurs s’appuyant sur l’histoire, l’anthropologie, la biologie, et les sciences physiques, biochimiques, et de la conservation.

Pendant des siècles, les filières soyeuses ont préféré le Bombyx mori ou « Ver à soie du mûrier » entre tous les insectes producteurs de soie. Domestiqué en Chine, il était apprécié pour la finesse, la brillance et la longueur des filaments de soie tirés de ses cocons. Pourtant, d’autres espèces appartenant principalement à la famille des Saturniidae ont partout été exploitées pour les artisanats locaux. Qualifiées de ‘sauvages’ par les spécialistes, certaines de ces espèces, chinoise comme Antheraea pernyi ou japonaise comme Antheraea yamamai, ont pénétré les filières industrielles dans le courant du XIXe siècle. Des découvertes archéologiques montrent toutefois l’ancienneté de leur usage : deux espèces de soie sauvage utilisées au IIIe millénaire avant J.-C. dans la vallée de l’Indus (Pakistan actuel), une autre présente en Mer Egée pendant le millénaire suivant. D’autres découvertes attestent leur présence entre l’Asie Centrale et l’Europe depuis l’Antiquité tardive. Tenir compte du long passé de la saisie humaine des soies sauvages est capital si l’on veut comprendre non seulement l’histoire de la soie/des soies mais ce que ces matières représentent dans le monde globalisé d’aujourd’hui. Car ces espèces et les substances qu’elles produisent sont au centre d’intérêts croissants du point de vue du développement économique, de la gestion des ressources naturelles, du patrimoine, et des revendications concernant les ressources biologiques et génétiques protégées par les lois internationales (protocole de Nagoya).

WILDSILKS interroge les techniques de production, les usages, et les circulations des soies sauvages à partir de pièces de musées et de cultures matérielles contemporaines. A travers une approche comparative avec les substances et cultures du Bombyx mori, de telles réflexions permettront d’intégrer les soies sauvages dans une histoire globale et une anthropologie des matériaux et des matérialités. 

Pour suivre l’actualité du projet WILDSILKS, https://wildsilks.hypotheses.org

 

 

Centre Asie du Sud-Est (CASE)

UMR CNRS/EHESS 8170

54 boulevard Raspail
(6e et 7e étages)
75006 Paris

Métro : Saint Sulpice, Saint Placide, Sévres-Babylone

Tél. secrétariat :

33 (0)1 49 54 83 24
Fax : 33 (0)1 49 54 83 25

Courriel : dir.case@ehess.fr

 

Bibliothèque Archipel-CASE 

Maison de l’Asie

22 avenue du Président Wilson, 75116 PARIS

Métro : Iéna, Trocadéro

Tél : 33 (0)1 53 70 18 21
Fax : 33 (0)1 53 70 18 63